ocean protocol datatoken

Le datatoken mettra fin au fake profil de twitter

Please follow and like us:

Une troisième version globale d’Ocean Protocol a été publiée. Il étoffe ainsi  sa vision du « datatoken» et des marchés de données décentralisés.

Annoncé mardi, Ocean v3 donne vie à la proposition de marché des données océaniques avec le datatoken basés sur Ethereum. Ainsi qu’une gamme d’autres fonctionnalités telles que les offres de données initiales (IDO), le jalonnement, la fonctionnalité de création de marché automatisée (AMM) et le potentiel de partage et monétiser les données intelligentes.

Datatoken, comment ça marche

L’objectif du projet est de démocratiser la valeur des données et de l’intelligence artificielle (IA). Ils ont tendance à s’accumuler entre les mains de quelques géants de l’internet. Afin de monétiser les données créées par des particuliers, des entreprises ou même des villes, vous avez besoin de moyens efficaces de tarification des ensembles de données individuels. Pour résoudre ce problème, Ocean utilise des éléments de la finance décentralisée (DeFi). Il combine des outils de découverte de prix AMM avec la technologie d’échange décentralisé (DEX).

 Ocean Protocol et Balancer veulent faire pour les données Ce qu’Uniswap a fait pour les pièces

Pour expliquer le fonctionnement du datatoken, le fondateur d’Ocean, Trent McConaghy, utilise l’analogie du «wrapping». Cette dernière est la façon dont les crypto-monnaies sont représentées sur Ethereum. Afin qu’elles puissent être composées en actifs DeFi à rendement.

«Je pense qu’une façon intéressante de cadrer cela est que les datatockens sont des wrappers ERC-20 pour le contrôle d’accès», a déclaré McConaghy. «Donc, tout comme vous avez introduit le BTC dans l’écosystème Ethereum en enveloppant le bitcoin, Ocean encapsule les données pour intégrer également les services de données en tant qu’actifs dans l’écosystème Ethereum.»

La monétisation des données devient-elle réelle?

McConaghy pense qu’il existe  plusieurs obstacles majeurs qui ont freiné la capacité des gens à monétiser les données. Il cite les suivants : manque de contrôle, manque de confidentialité, difficulté à évaluer les données, faux signaux de conservation et mauvaise interopérabilité.

En tirant parti d’une combinaison de blockchains et de «calcul en données» (le calcul vient de l’ensemble de données lui-même. Ce qui signifie que les données ne quittent jamais les locaux), Ocean avait résolu les deux premiers problèmes; l’ajout d’éléments DeFi et le jalonnement. Ainsi la v3 aide à résoudre le reste, a-t-il déclaré.

Pour tout comprendre sur la DeFi, c’est par là => la DeFi expliquée

Un marché de données peut être considéré comme un simple front-end DEX, a déclaré McConaghy. Un marché adapté aux données et qui facilite grandement la publication et la consommation de données, ainsi que leur échange, leur mise en jeu, etc.

Chaque service de données sur le marché dispose de son propree datatoken ERC-20 Ocean pour fournir l’accès. Pour accéder à l’ensemble de données, envoyez un datatoken au fournisseur de données. Pour donner accès à quelqu’un d’autre, envoyez-lui un datatoken.

Le datatoken pour un internet plus clean

Les signaux non authentiques sont une nuisance courante sur Internet. Des fausses critiques sur Amazon aux robots Twitter qui suivent des comptes avec peu de followers. Staking in Ocean s’attaque à ce problème car, en fait, il s’agit d’une sorte de curation: plus il y a de mise sur un pool de datatocken particulier, plus il s’agit d’un jeu de données de qualité. Chaque pool contient des jetons OCEAN et les datatockens correspondant à cet ensemble de données.

«Lorsque les gens achètent et vendent des données, il doit y avoir une certaine crédibilité de base à ce sujet», a déclaré McConaghy, ajoutant:

«Quoi de mieux que d’avoir de la peau dans le jeu. Le proxy de la qualité des données est simplement le montant de la participation dans ce pool de datatoken. Bien sûr, les gens pourraient encore truquer des choses en mettant un tas d’OCÉAN quelque part. Mais cela leur coûte cher de le faire. alors qu’ils pourraient simplement miser sur des ensembles de données de valeur réelle qui ont un volume réel et en tirer des frais de négociation. »

Ocean et le stacking

Un autre aspect intéressant du modèle de jeton d’Ocean est la façon dont le stacking (jalonnement) fonctionne dans le contexte des AMM. «Le jalonnement, c’est ajouter de la liquidité; ajouter des liquidités est un enjeu », a déclaré McConaghy. “Plutôt que de bloquer ces jetons et de ne pas pouvoir les utiliser, ils ajoutent de la valeur à ce pool.”

 

v3-launch-ocean-market
Maquette du marché océanique
La source: Protocole océanique

L’assemblage de ces composants donne aux gens une chance de monétiser leurs données dans cette nouvelle «industrie de l’ombre». Actuellement le marché est dominé par des entreprises comme Facebook et Google, a déclaré McConaghy.

Les AMM offrent un moyen simple de lancer des «offres de données initiales» ou IDO. Pour créer un marché dans un ensemble de données ou autre. Ces datatokens peuvent ensuite trouver leur chemin sur les DEX de carnet de commandes comme 0x, Binance DEX et Kyber, a déclaré McConaghy. Tandis que les échanges centralisés comme Binance ou Coinbase pourraient facilement créer leurs propres marchés basés sur des datatoken. Et penser également à vendre des ensembles de données qu’ils ont générés. en interne, a-t-il ajouté.

Les collaborations avec Ocean Protocol

Avec son lancement v3, Ocean annonce des partenariats avec CivicTechHub, la plus grande base de données de projets dédiés à la lutte contre la pandémie COVID-19. Ainsi que d’autre telle que Swash, Human Protocol, Thalus.ai et Transport Genie.

La propriété des données doit concerner les logiciels et non les poursuites

CivicTechHub vise à fournir individuellement la fonctionnalité Ocean à chacun des projets sur sa plate-forme COVID-19, a déclaré Verheyen, ajoutant:

«La possibilité de partager un accès complet aux données ou de calculer uniquement signifie que les équipes de projets et solutions de crise auront le choix de fournir un accès à leurs données selon leurs préférences.»

Ocean a été préparé dès le départ pour compléter les plates-formes d’IA ou les applications Web comme Azure ML Studio ou Anaconda Cloud. Et les marchés de données orientés IA peuvent facilement être déployés dans la bibliothèque Python d’Ocean.

«Je suis très enthousiasmé par le fait que les scientifiques des données deviennent fous avec cela», a déclaré McConaghy. «Cela vous permet de déployer des marchés de données en 10 lignes de code.»

Crédit: Lien source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *