Oasis veut attirer les institutions vers la DeFi en dénaturant celle-ci

Please follow and like us:

Le protocole Oasis, une blockchain publique visant à créer une version plus privée et évolutive de la finance décentralisée (DeFi). Il se sont associé au réseau Shyft, axé sur la conformité.

Nouveau sur la finance décentralisée, formez vous pour devenir maître de vos finances !!
=> Le Guide de formation complet de la Defi 

Oasis et Shyft, pour un réseau qui montre patte blanche

Annoncé jeudi, le partenariat fournira des restrictions anti-blanchiment d’argent (AML) en tirant parti des éléments du système d’identité de Shyft et de la liste blanche des éléments / adresses IP. Ceci tout en protégeant également les données commerciales et transactionnelles des utilisateurs. Il y a également une ligne à suivre pour rendre la DeFi conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD), ont déclaré les entreprises.

Oasis Labs, créateur du protocole Oasis, a levé quelque 45 millions de dollars lors d’une pré-vente de tokens privés en 2018, soutenu par Andreessen Horowitz, Binance, Pantera et d’autres.

Le réseau principal Oasis, qui a été mis en service en novembre, est une blockchain de couche un qui à les mêmes objectifs qu’Ethereum, mais d’une manière potentiellement plus évolutive. Cela permet également aux développeurs d’exécuter des contrats intelligents qui gardent les données privées tout en permettant au calcul d’apprentissage automatique de s’exécuter sur ces données privées, selon Luca Cosentino, responsable produit d’Oasis.

La confidentialité pour Oasis signifie être en mesure de décider quelle partie de votre application reste privée et quelle partie de votre application reste publique, a-t-il ajouté.

Pour l’instant, Oasis consiste à construire des ponts vers la deuxième plus grande blockchain, ainsi que les applications DeFi basées sur Ethereum, notamment Uniswap, Chainlink, Balancer et Meter. Pour l’avenir, Cosentino voit le potentiel de débloquer un univers DeFi beaucoup moins limité, qui est actuellement entravé par des frais élevés, des comportements de traders cupides et un manque de système de réputation, a-t-il déclaré.

“Ethereum présente quelques problèmes à l’espace DeFi en général et du côté de la transparence des choses”, a déclaré Cosentino dans une interview. «Bien qu’il soit transparent, il n’offre aucune information de l’autre côté de la transaction. Si je suis une institution et que je veux participer à la DeFi, je ne peux vraiment pas parce que je ne sais pas avec qui je travaille de l’autre côté.

Bienvenue aux institutions

Le problème, a déclaré Suzanne Ennis, vice-présidente principale des partenariats mondiaux chez Shyft Network, est que les grands fournisseurs de liquidités sont empêchés d’interagir avec l’espace DeFi en raison des contraintes réglementaires et du manque de clarté sur les procédures conformes à la LBA.

«Les régulateurs, n’ayant vu aucune directionnalité de l’écosystème DeFi, sont obligés de comprendre l’espace avec le prisme d’environnements passés (potentiellement obsolètes / non pertinents) vaguement correspondants auxquels les réglementations étaient appliquées», a déclaré Ennis par courrier électronique.

Shyft est connu pour son travail en aidant les échanges cryptographiques à s’identifier les uns les autres et à échanger des données d’une manière conforme à la «règle de voyage» du Groupe d’action financière (GAFI) pour les actifs virtuels.

Dans ce cas, Shyft met en lumière les contreparties DeFi via un système d’identité et de réputation. Dans une certaine mesure, cela peut être comparé à une notation de crédit, a déclaré Consentino, mais géré de manière plus décentralisée et contrôlée par l’utilisateur.

«Le partenariat avec Shyft est important car il crée une identité numérique, prouvant qui vous êtes, qui vous dites être et que votre réputation est attachée à votre identité d’une manière très complète», a déclaré Cosentino.

La solution de Shyft n’implique aucun changement fondamental dans le secteur DeFi, mais augmentera plutôt l’industrie en la rendant plus sûre pour les grands acteurs, a déclaré Ennis de Shyft.

En tant que tel, les participants DeFi devront fournir une preuve de leur identité qui sera utilisée pour mettre leurs adresses sur liste blanche, a-t-elle ajouté. Les adresses sur liste blanche pourront interagir librement avec les fournisseurs DeFi et les institutions traditionnelles, car elles bénéficient d’un niveau de confiance plus élevé.

«L’outil permettra aux entités décentralisées et centralisées de continuer… à fournir des liquidités sans craindre d’être victime de mauvais acteurs», a déclaré Ennis.

Note la DeFi .fr : Ajouter une couche d’autorisation est contre nature à la DeFi sphère. Ets ce à la CeFi de s’adapter ou a la DeFi de le faire. Bref projet poubelle next.

Crédit: Lien source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *