Les “flash loans ” un outil pour influencer les votes

Please follow and like us:

Les flash loans peuvent être utilisés pour  siphonner des fonds de protocoles de financement décentralisé (DeFi) mal conçus.

Mais aussi,la start-up israélienne BProtocol a utilisé des flash loans pour influencer les résultats des élections sur le projet MakerDAO.

Nouveau sur la DeFi, c’est par là pour l’explication => la DeFi expliquée

Selon le forum de la communauté MakerDAO, le 26 octobre, BProtocol a emprunté 13000 jetons MKR. Ceci d’une valeur d’environ 7 millions de dollars. Grâce à un prêt flash de la plate-forme de dérivés dYdX échangée contre MKR sur la plate-forme de prêt Aave. Le vote avec les jetons MKR prêtés par flash a permis à BProtocol d’accélérer les résultats des élections souhaités pour son projet basé sur MakerDAO.

Attaque par flash loans pour siphonner …

L ‘«attaque» était moins une attaque qu’une autre conséquence inattendue des flash loans. Un premier produit crypto qui a fait ses débuts début 2020 avec la plate-forme DeFi Aave.

Les flash loans permettent à un trader averti d’amasser un effet de levier fou derrière une transaction en fournissant un prêt temporaire. Ce pret qui s’exécute et s’installe dans un espace de bloc. Ici – et peut-être pour la première fois – BProtocol a emprunté des millions de jetons MKR pour influencer une élection protocolaire et rendre l’argent en un seul bloc.

D’autres pirate DeFi ont utilisé des flash loans pour effectuer ce que l’on appelle communément une attaque d’oracle. Dans ces situations, les fonds d’un projet sont menacés en raison d’une infrastructure de projet médiocre. Cela s’est produit dimanche dernier avec le protocole Harvest Finance d’un milliard de dollars. Qui a fait influencer les prix de ses pools de stablecoins par un prêt flash. Ce qui a entraîné une coupe de cheveux pour les traders de Harvest.

…. et pour voter

La possibilité d’utiliser des prêt flash pour exploiter les événements de gouvernance est cependant relativement nouvelle. Les détenteurs du jeton de gouvernance de MakerDAO décident généralement de la manière dont la plate-forme change.

Mais ici, BProtocol a montré que s’il y a suffisamment de jetons MKR pour emprunter sur les marchés DeFi, un flash loan peut être utilisé par à peu près n’importe qui pour influencer les résultats des élections de Maker. Tout ce que quelqu’un doit faire est d’attendre d’être le dernier en ligne au scrutin et de déposer les jetons empruntés, a déclaré le PDG de BProtocol, Eitan Katchka,.

Katchka a ajouté qu’il pense que la Maker Foundation était au courant de la porte déverrouillée que BProtocol a franchie avec son flash loan. Et que le résultat du vote aurait probablement été le même.

Il a déclaré que l’équipe avait attendu des jours supplémentaires pour être sur la liste blanche pour avoir utilisé les oracles de tarification de MakerDAO. Et était devenue «curieuse» après des mois d’étude de l’infrastructure de Maker pour voir si le flash loan était possible. Alors ils ont décidé de jouer un peu.

Options envisagés

Selon le forum MakerDAO, les membres de la communauté MakerDAO et la Maker Foundation envisagent des options. Pour «dissuader les grands détenteurs de MKR de fournir des liquidités MKR sur les plates-formes de prêt et les plates-formes AMM» jusqu’à ce que MakerDAO puisse mettre sur liste noire les votes utilisant des flash loans.

Au lieu de commentaire, la Maker Foundation a dirigé CoinDesk vers une discussion du forum communautaire du 6 octobre sur la limitation de l’utilisation des flash loans pour les procédures de gouvernance.

Crédit: Lien source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *