Les forks, 2 en particuliers lèsent les investisseurs

distx
Please follow and like us:

Alors que la pièce DeFi moyenne a considérablement baissé depuis les sommets de l’été. Le lancement de projets a attiré l’attention de nombreux investisseurs en cryptographie. Ce qui s’est traduit par des millions de dollars de capitaux levés. Mais les forks se multiplient. Elles sont souvent des escroqueries.

Deux de ces pièces sont KPR et CORE de Keep3r Network.

Le premier est une pièce lancée par le fondateur de Yearn.finance et YFI Andre Cronje. Comme indiqué par La DeFi.fr, ce nouveau jeton est la devise d’un réseau de travail basé sur la blockchain. Il a rallié plus de 15 000% dans la journée qui a suivi son lancement auprès du public.

Nouveau sur la DeFi, c’est par là pour l’explication => la DeFi expliquée

Ce dernier, CORE, est un «jeu d’argent» qui a bondi de 4 000% dans la journée qui a suivi son lancement. La pièce s’est échangée à une capitalisation boursière de 40 millions de dollars un jour après sa mise en ligne, puis a augmenté encore plus.

Les deux pièces édités au cours des cinq dernières semaines, ont connu un énorme succès comme mentionné ci-dessus. Même face à un prix Ethereum faible et à une correction brutale de la DeFi. Sans surprise, ils ont été forkés par des développeurs opportunistes d’Ethereum cherchant à réaliser des bénéfices sur un mini marché baissier.

Malheureusement, bon nombre de ces forks se sont avérées être des escroqueries. Ou au moins des prises d’argent sans produit ni innovation légitimes.

Cela a été rendu clair récemment. Lorsque deux forks de plusieurs millions de dollars ont couper l’herbe sous le pied des investisseurs au cours des dernières 24 heures.

Deux forks ont lieu en 24 heures

Comme c’est noté par l’analyste crypto «Degenomics», un fork pour de KPR et de CORE de Keep3r Network ont ​​été tirés au cours des dernières 24 heures.

Le premier s’appelait KPER, une arnaque éhontée du dernier projet de Cronje. À son apogée, le projet avait une capitalisation boursière d’environ 5 000 000 $. Ce dernier était KORE, qui était un fork de CORE qui avait une capitalisation boursière de plusieurs millions de dollars.

Les deux pièces se négocient actuellement pour pratiquement zéro. Après que les développeurs ont frappé une quantité insensée de jetons pour drainer les liquidités du pool.

Ce n’est pas la première escroquerie DeFi de plusieurs millions de dollars qui a eu lieu récemment. CoinBreeder / CBDAO, dont le jeton BREE avait autrefois une capitalisation boursière de 50 millions de dollars. Il a fait l’objet d’un hack de la part d’un administrateur qui a entraîné l’effondrement du projet.

Signe d’un pic de marché?

Su Zhu, CIO et PDG de Three Arrows Capital, a expliqué dans un podcast début octobre que la prévalence des forks et des escroqueries de projets importants est un signe probable qu’un secteur de la cryptographie a culminé.

L’éminent investisseur crypto note qu’il n’est pas sage de shorter le marché de la finance décentralisée aujourd’hui.

Il a écrit le 30 octobre qu’il ne pensait pas que «les shorts DeFi ont un bon rapport de performance à ce stade» par rapport au dollar américain.
Pour l’article sur le Short DeFi c’est par là => ici

 


Crédit: Lien source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *