La nouvelle plate-forme DeFi de la finance islamique australienne est “ guidée par la charia ”

Please follow and like us:

Une équipe basée à Sydney, en Australie, construit ce qu’elle prétend être la première plate-forme financière décentralisée «guidée par la charia» au monde pour naviguer entre les avantages de DeFi et les croyances de la finance islamique.

La plate-forme financière décentralisée Marhaba – Marhaba se traduit par «bienvenue» en arabe – devrait être lancée dans les mois à venir et cherche à offrir au monde islamique une plate-forme DeFi informée par les principes fondamentaux de la charia.

S’adressant à Cointelegraph, le CIO de Blockchain Australia Solutions et le PDG et fondateur de Marhaba, Naquib Mohammed, ont souligné qu’un principe fondamental de la finance basée sur la charia est de garantir que «l’institution financière fournissant un service et le client doivent gagner dans la transaction financière».

«Nous construisons une plate-forme qui vise l’inclusivité de la communauté et un lieu de confiance où les musulmans conscients de leur foi peuvent être intégrés sans aucune hésitation ni aucun doute.»

Après avoir fondé la plate-forme Spherium Finance, axée sur les entreprises, début 2020, Mohammed s’est concentré sur la conception d’une plate-forme qui s’adresse à la population musulmane mondiale de deux milliards de personnes.

Mohammed a noté que l’équipe de Marhaba avait effectué des recherches sur les attitudes de nombreuses communautés arabes concernant les actifs cryptographiques. Il a raconté:

Dans les pays musulmans, nous avons constaté que 99% du temps, les gens se demandent: «Est-ce que ce jeton est Halal? Ce jeton est-il conforme à la Charia? ‘ […] La deuxième question est: «Où achetez-vous ceci?» »

Alors que la plupart des nouveaux projets de cryptographie commencent par bricoler sur un réseau de test et rechercher des mèmes-seigneurs talentueux sur les réseaux sociaux, le parcours de Marhaba a commencé avec Mohammed à la recherche d’érudits islamiques respectés qui comprennent également le secteur des actifs cryptographiques et pensent que la finance décentralisée peut être menée de manière à adhère à la pensée de la charia.

Le concept islamique de «Riba» (usure) interdit les produits de «prêts à intérêt élevé ou dérivés agressifs» ainsi que les transactions apparentées aux jeux de hasard («Maysir»), et celles qui posent un risque ou un doute excessif («Gharar») sont également interdites . Mohammed a noté:

«La raison pour laquelle Bitcoin est toujours en discussion par certains spécialistes de l’écosystème islamique est que personne ne sait qui est le créateur de Bitcoin. Si vous ne savez pas qui l’a créé, cela signifie que la chose est sous doute.

Marhaba DeFi lancera d’abord son «portefeuille Sahal» non dépositaire, qui prendra en charge la garde et les transferts de «jetons et NFT protégés par la charia».

Marhaba embauchera une équipe de «conseillers internes hautement qualifiés de la charia» chargée de s’assurer que les produits et les jetons pris en charge par la plate-forme sont guidés par la charia. L’équipe évaluera systématiquement les jetons répertoriés sur les agrégateurs de données cryptographiques, du plus grand au plus petit, et effectuera des examens réguliers des projets après leur approbation.

Les futures versions du portefeuille seront intégrées au prochain «trading éthique» de Marhaba, aux «seaux de maximisation de rendement», à l’organisation caritative décentralisée, à la solution de paiement et aux produits du marché NFT.

Mohammed décrit les seaux de maximisation de rendement de Marhaba comme une «version conforme à la charia de l’agriculture de rendement, notant:

«Ce n’est pas exactement une agriculture de rendement, c’est assez innovant parce que nous faisons différents seaux d’investissement pour que vous maximisiez vos profits.»

Bien que la perception d’intérêts sur les prêts soit interdite en vertu de la charia, Marhaba explore également des produits d’emprunt et de prêt qui mobilisent les actifs des déposants sans leur facturer d’intérêts.

Le marché NFT devrait être lancé plus tard cette année, l’équipe de Marhaba travaillant à intégrer des artistes respectés créant une calligraphie islamique d’inspiration traditionnelle à tokeniser sur la plate-forme.